Aller au contenu

Le boom du marketing immobilier du métaverse

  • par
immobilier marketing metaverse

L’accès au logement est l’un des principaux problèmes qui a fait la une des journaux dans la période post-pandémique. La hausse des prix à la vente et à la location, la pénurie de l’offre de logements et l’augmentation de la demande ont exercé une forte pression sur le marché du logement, certains analystes comparant la situation actuelle à la crise financière et hypothécaire qui a durement frappé le monde en 2008.

Mais une réalité contrastée s’est tranquillement installée au cours des derniers mois. Un boom immobilier est en cours et il ne se situe pas à New York, Shanghai ou Dubaï. Des agents immobiliers professionnels, des entreprises et des célébrités achètent des terrains qui n’existent même pas dans le monde réel. Où ? Dans le métavers.

Une réplique numérique de la réalité

Décrire précisément le métavers est une tâche difficile car il n’existe pas de définition universellement acceptée. On peut dire qu’il s’agit de la numérisation des activités humaines, une sorte de monde parallèle accessible via votre appareil mobile ou votre ordinateur. Certains disent qu’il s’agit de la « prochaine génération de l’internet » mais, pour rester simple, il s’agit d’une plateforme de réalité virtuelle où les gens peuvent jouer à des jeux, se connecter avec leurs amis et assister à des activités virtuelles telles que des concerts et des réunions.

En clair, chaque fois que vous regardez une vidéo TikTok ou Youtube, que vous utilisez Whatsapp ou Telegram pour communiquer ou que vous faites des achats sur des plateformes comme Amazon, vous êtes en présence d’une facette du métavers. Ce réseau d’espaces virtuels connectés permet aux gens de vivre leur vie en partie dans la sphère numérique dans un monde collectif.

Bien que les jeux vidéo fassent des incursions sur le marché de la réalité virtuelle depuis des décennies, ce n’est qu’il y a quelques mois que le potentiel de cette entreprise technologique s’est généralisé. Le lancement par Mark Zuckerberg de Meta comme stratégie pour faire face à la mauvaise réputation de Facebook a été un tournant pour beaucoup qui ont commencé à considérer le métavers non seulement comme un outil de divertissement mais aussi comme une opportunité commerciale. Si vous pensiez que Meta n’était qu’un changement de nom publicitaire que vous voyiez en vous connectant aux réseaux sociaux de l’entreprise, il est peut-être temps de préciser que l’objectif principal est de créer une réplique de notre monde physique sous forme numérique, à la manière de certains épisodes de la série de science-fiction Black Mirror.

L’immobilier virtuel ? Une nouvelle opportunité de marché

Bien que beaucoup puissent penser que l’explosion de la réalité virtuelle ne se produira pas avant plusieurs décennies, la vérité est que les grandes entreprises et les marques considèrent cet espace comme le prochain créneau commercial dans lequel l’investissement et le marketing metaverse seront plus que rentables. Récemment s’est tenue la première édition de la Metaverse Fashion Week, au cours de laquelle des marques de mode exclusives ont présenté leurs créations sur un podium virtuel, qui peuvent être achetées sous forme de NFT (bien ou bien virtuel avec un certificat d’authenticité numérique).

Le marché de l’immobilier n’est pas en reste dans cette révolution technologique. Les ventes de biens immobiliers virtuels se sont concentrées sur quatre grandes plateformes : The Sandbox, Decentraland, Cryptovoxels et Somnium. La première domine le marché avec 62% des « terrains » disponibles et les trois quarts de toutes les ventes en 2022. Depuis que Facebook a annoncé qu’il changerait de nom pour devenir Meta et qu’il axerait son développement et son expansion sur la réalité virtuelle, l’intérêt pour l’immobilier dans le métavers est monté en flèche. Une parcelle de terrain sur la plateforme The Sandbox valait en moyenne 2 620 USD à la mi-octobre de l’année dernière et, après l’annonce, ce prix est passé à 11 042 USD un mois plus tard.

S’il peut sembler irréaliste que de grandes entreprises et des particuliers investissent des sommes importantes dans un bien qui n’est pas tangible, la vérité est que les ventes de biens immobiliers dans le métavers ont dépassé 500 millions de dollars américains en 2021 et devraient doubler cette année. Le Centre for Finance, Technology and Entrepreneurship (CFTE) a analysé les prix de l’immobilier dans le métavers en notant que « The Sandbox est le plus grand monde virtuel en termes de volume de transactions, avec 65 000 transactions sur des terrains virtuels totalisant 350 millions de dollars en 2021 ».