Aller au contenu

Recrutement dans le métavers : digitaliser sans déshumaniser

  • par
emplois metaverse marketing
En quelques mois seulement, le métaverse s’est imposé comme la nouvelle tendance digitale. Certains considèrent cette innovation comme un feu de paille, d’autres au contraire y voient l’avenir de l’humanité. Il faut savoir raison garder : oui le métaverse ouvre des perspectives, mais c’est un moyen dont l’humain restera au cœur.

Entre efficacité et lien humain

Le recrutement dans le métavers, comme la digitalisation du recrutement il y a quelques années, est vu sous un double prisme déformant : le metaverse et le marketing.
D’abord le prisme des habitudes : « on ne pourrait pas digitaliser des pratiques profondément humaines ». Le métavers ne permettrait pas des recrutements de qualité. Pourtant, c’est parce que les entreprises croient au métavers et parce que les individus l’investissent, que le recrutement y a toute sa place et a son rôle à jouer.
Ce n’est pas sans rappeler ce que l’on avait dit du digital il y a quelques années. À l’époque, il semblait bien impossible de recruter à distance, sans rencontrer le candidat. Pourtant, depuis, les plateformes de mise en relation de l’offre et de la demande de travail se sont multipliées et la pandémie nous a démontré que l’on pouvait utiliser les canaux digitaux pour s’inscrire, simplifier les tâches administratives et même se rencontrer à distance.
Entreprises et candidats, tous ont désormais recourt à des sites internet de recrutement, des entretiens à distance et même à la signature « virtuelle » de contrats réels, avec des niveaux de satisfaction parfois supérieurs aux canaux traditionnels.
Ensuite le prisme de la déshumanisation : « le métavers signerait la fin des relations humaines ». Il n’en est rien. La digitalisation du secteur n’a pas remplacé les humains par des robots, elle nous a permis de simplifier l’accès à l’emploi – signature de contrat, inscription administrative… – et d’offrir de la souplesse et de la réactivité aux candidats pour mieux répondre aux besoins du marché du travail.
Elle nous permet aujourd’hui d’élargir les possibilités de contact et de mise en relation, à des personnes auxquelles nous n’avions pas accès.

Une opportunité de réinventer les pratiques de recrutement

En réalité, dans le secteur du recrutement comme ailleurs, le métavers a le potentiel de réinventer les pratiques. Pour préparer l’avenir et faire face aux situations de tension entre l’offre et la demande de travail dans certains secteurs, le métavers représente une réelle nouvelle opportunité.
Nouvelle opportunité de toucher les jeunes générations. Nouvelle opportunité d’imaginer des formes de recrutement plus simples, rapides et sans lourdeurs administratives. Nouvelle opportunité pour les candidats de valoriser par la démonstration des savoir-faire difficiles à décrire sur un CV.
À titre d’illustration, 1,6 million de candidats sont inscrits sur la plateforme digitale du groupe MisterTemp’ : n’est-ce pas la preuve que le digital est, plus qu’une tendance, un élément structurant de l’emploi de demain ?
Un facilitateur
Le métavers n’est qu’un facilitateur : il ne se substituera pas à l’humain mais enrichira le recrutement. D’abord en permettant de créer nouveaux métiers. Ensuite en formant et sensibilisant les candidats via des visites virtuelles des sites sur lesquels ils vont travailler. Enfin, et surtout, en imaginant des processus de recrutement plus justes. En effet, le recrutement dans le métavers permet autant de lutter contre les discriminations que de s’affranchir de la géographie ou encore de valoriser plus facilement des compétences.
Le recrutement et l’accès à l’emploi sont avant tout une question d’interactions et de confiance : le métavers ne va pas les transformer, il va les rendre plus simples et plus justes. Il préfigure le recrutement du futur : un emploi flexible, qui valorise d’abord le candidat, et offre de la souplesse aux entreprises.

À une seule condition : laisser l’humain au cœur!

Le métavers est le futur du travail

Si ce concept vous est inconnu, le métavers se matérialise comme un monde virtuel et immersif accessible par internet. Quel usage sera-t-il fait concernant le travail et son futur.

Pourquoi miser sur le métavers ?

La crise sanitaire a bouleversé nos usages. Plus particulièrement, elle a bouleversé notre rapport au temps. Temps de trajet, temps de pause, temps de travail, cette notion de temporalité est devenue importante à nos yeux. Nous rentrons dans une ère où le temps devient une ressource rare. Durant cette crise, avec le télétravail, le temps lié aux déplacements pour aller au bureau ou à des rendez-vous s’est évaporé. De retour à un schème classique, on note de plus en plus de plaintes concernant cette perte de temps qu’amènent ces déplacements. C’est par cette problématique que l’on peut faire entrer en scène le métaverse.

Si je vous affirmais que vous pouvez aller au bureau en moins de 20 secondes, que vous pouvez vous balader dans un espace design, naviguer entre les bureaux ou faire une pause café avec vos collègues en deux clics, me croiriez-vous ? C’est pourtant possible.

Avant de vous donner des conseils pour l’implémenter dans vos usages, il est important de vous expliquer pourquoi vous devez miser sur ces outils. Les avantages d’un usage du métavers en entreprise sont multiples :

L’espace favorise énormément les discussions informelles, ce qui rapproche les collaborateurs
Il est possible de créer des pièces et d’en supprimer au fur et à mesure que le besoin se fait sentir
On est en mesure d’organiser les bureaux de nos rêves (gratuitement)
On n’a plus à se perdre avec des liens de réunions, tout se passe dans le métavers

De plus, cela permet à votre entreprise de participer à une révolution technologique majeure du web (ce qui peut constituer également un axe de communication). Notons qu’utiliser un métavers en entreprise ou pour son projet amène de grands changements.

Comment y amener ses équipes ?

Si demain vous décidez de tenter l’expérience d’amener votre entreprise dans le métavers, vous pouvez vous diriger vers un outil comme Gather Town (gratuit en-dessous de 25 utilisateur.trice.s). C’est un outil en ligne qui permet de créer des espaces virtuels, puis d’y inviter des personnes pour interagir avec elles. On notera que ces espaces virtuels sont entièrement personnalisables et l’on peut créer des pièces, les décorer ou ajouter des objets.

Dans Gather Town, on possède un avatar en 2D nous permettant d’évoluer dans un espace virtuel possédant un style Pixel Art.

Ainsi, on peut s’y déplacer avec les touches de son clavier. Pour échanger, le son est spatialisé, ce qui permet de communiquer en visio en s’approchant de ses collègues. Vous pouvez aussi utiliser le chat si besoin. Le réel intérêt de Gather réside dans son système de salle, qui permet à toutes les personnes présentes dans cette dernière de se voir et d’échanger.

Réussir à intégrer le métavers dans l’écosystème de votre entreprise nécessite du temps et surtout un accompagnement. Peu importe que vous soyez une entreprise en remote ou classique, voici quelques conseils pour vous aider dans cette belle initiative :

Conduire le changement : Utiliser le métavers peut être un gros changement pour vos usages. Il est donc important de bien accompagner cette mise en place, en désignant des personnes responsables sur ce projet et essentiellement aider vos équipes à prendre en main cet usage.
Obligatoire ou complémentaire : Avant de vous lancer, demandez-vous si vous souhaitez que vos collaborateur.trice.s se connectent obligatoirement. Il faut établir des règles. Il peut aussi être un outil complémentaire. Dans ce cas, pensez à définir des créneaux pour se retrouver dans votre espace.
Former un noyau dur : Pour réussir cette expérience, il est important de constituer un noyau dur d’utilisateur.trices de votre métavers. Ce noyau est crucial. Que ce soit pour accueillir les personnes arrivant sur l’espace ou pour avoir des référent.e.s sur ce projet. De même, se connecter à un métavers vide ne donne pas forcément envie de rester. Il faut donc l’animer autant que possible.

Investir le métavers pour votre entreprise ne peut être qu’une belle expérience. Quand j’échange avec des structures ayant essayé, elles sont toutes ravies et recommandent l’usage. Surtout celles qui sont en remote ou utilisent beaucoup le télétravail.

Cependant, il me reste un point à éclaircir. Évidemment que le métavers ne remplacera jamais le sentiment que procurent les rencontres en physique et les échanges qui en découlent. Est-ce sa finalité ? À mon sens clairement pas. Le métavers est un allié de taille pour améliorer votre travail à distance et ne peut être qu’un début de réponse dans le cadre d’une réflexion sur la révolution de notre mode de travail. Alors pourquoi ne pas tenter l’expérience ?