Aller au contenu

Voitures dans le metaverse: Apple Car ou Meta Car ?

  • par
lamborghini metaverse apple

12 Août 2022. Source Bloomberg.
L’embauche du designer vedette de Lamborghini par Apple l’entreprise technologique révèle son intention de promouvoir son projet de véhicule autonome Apple Car et d’investir dans des secteurs alternatifs.

Nous allons passer de porter des produits Apple à être transporter. L’entreprise technologique se prépare à entrer dans l’industrie automobile avec une voiture électrique à conduite autonome. Malgré la discrétion de l’entreprise, son projet est un secret de polichinelle. C’est ainsi que l’on interprète le fait que la société technologique vient d’embaucher un cadre supérieur de Lamborghini, comme l’a rapporté Bloomberg il y a quinze jours. Il s’agit de Luigi Taraborrelli, qui, depuis deux décennies, est responsable du châssis et de l’aérodynamique des modèles développés par la marque italienne. Le saut dans ce nouveau secteur s’ajoute à d’autres surprises que prépare l’entreprise de Cupertino. Son engagement en faveur de la santé est également de plus en plus fort et elle dispose de lunettes de réalité mixte très avancées avec lesquelles elle souhaite pénétrer dans le metaverse. Apple est déterminé à être plus que la marque de l’iPhone, de l’iPad et de l’iMac avec un marketing dans le metaverse.

L’iPhone sur roues Apple Car 😛

Taraborrelli n’est pas la seule signature de l’entreprise dans l’industrie automobile. Au début de l’année, Apple s’est assuré les services d’un cadre chevronné de Ford, qui a été chargé de superviser la sécurité des véhicules. En 2021, elle a recruté Ulrich Kranz, ancien responsable des voitures électriques de BMW, et Stuart Bowers, directeur des systèmes de pilotage automatique de Tesla. Selon des sources citées par Bloomberg, le projet d’Apple compte déjà des centaines d’ingénieurs de Mercedes, Volvo, Aston Martin, McLaren, Porsche et Waymo, la marque de voiture autonome d’Alphabet, la maison mère de Google. Interrogée par EL PAÍS sur les récentes embauches, une porte-parole de l’entreprise a souligné que la politique de l’entreprise est de ne faire aucun commentaire sur les nouvelles embauches en dehors de celles des membres du comité exécutif et qu’elle n’a rien à partager concernant le projet Apple Car, qu’elle qualifie de « rumeur ».

C’est la position officielle de la multinationale. Officieusement, on sait que les dirigeants d’Apple envisagent depuis des années de se lancer sur le marché de l’automobile. Le projet a été mis en attente précisément parce que Tim Cook, le PDG de l’entreprise, et d’autres cadres supérieurs n’étaient pas clairs sur le produit. Les derniers mouvements semblent indiquer que les doutes sur sa viabilité ont été dissipés. Selon des sources citées par Bloomberg, ils envisagent de le préparer pour 2025. Une enquête menée par le journal financier japonais Nikkei et Intellectual Property Landscape, publiée la semaine dernière, a révélé qu’Apple a demandé au moins 248 brevets liés à l’industrie automobile entre 2000 et 2021, portant notamment sur les systèmes de conduite autonome, la détection des véhicules, la connectivité mobile, la réalité augmentée et la gestion des batteries électriques.

En attendant le metaverse Apple ?

AppleVerse ? iMetaverse ? AppleCarverse ?

Le secret qui entoure les nouveaux projets d’Apple est total. Cependant, une rumeur de plus en plus solide circule dans l’industrie naissante liée au métaverse : la société Apple veut se lancer dans cette activité. Et elle prévoit de le faire, une fois de plus, en fournissant du matériel. En l’occurrence, des lunettes de réalité mixte pour l’intérieur, c’est-à-dire des lunettes capables de superposer des images numériques à la réalité, de sorte que l’utilisateur voit, par exemple, un personnage numérique sur la table avec lequel il peut interagir. L’industrie est claire : il s’agira de la première étape du développement du métaverse : l’environnement de réalité virtuelle pure sera réservé à des expériences très spécifiques, comme les jeux vidéo.

« Apple devrait lancer sa visionneuse au milieu de l’année prochaine a annoncé un des coordinateurs du programme exécutif metaverse marketing d’une ecole de technologie américaine. L’entreprise ne confirme ni ne dément rien, mais « il y a eu des fuites sur les chaînes de montage et il y a même eu des allusions dans certains de ses logiciels à un nouveau système d’exploitation appelé RealityOS, qui sera vraisemblablement utilisé dans les lunettes de réalité mixte. Selon Bloomberg, un prototype de ces lunettes a été présenté à la direction de l’entreprise lors d’une réunion du conseil d’administration en mai de cette année, ce qui signifie que le produit était déjà avancé.

Là encore, on sait peu de choses sur les caractéristiques de la visière. Son prix avoisinerait les 2 000 dollars, soit près du double du prix des nouvelles lunettes Quest qui seront lancées par Meta dans le courant de l’année. Apple apportera la puissance, grâce à tout le travail derrière les puces et la détection, et l’ergonomie, en présentant un appareil plus léger et plus confortable. Il sera intéressant de voir la connectivité avec d’autres produits Apple et de voir si elle établit de nouvelles normes d’utilisation, comme cela s’est produit avec l’Apple Watch.